IoAiutoBra 1 débarrasser
Deux dimanches arrêtent la circulation dans les rues et les places du centre de Bra. Dans le cadre des actions visant à améliorer la qualité de l'air, le 28 Février et Mars 21 2010, parking dans le garage sous le Zizzola neuf à dix-huit, avec la possibilité de vivre la ville pour une journée entière d'une façon inhabituelle. La décision a été prise par l'administration municipale de sensibiliser la population à la nécessité d'un changement de style de vie afin d'obtenir des résultats appréciables. Le dimanche à pied ou en bus Le premier rendez-vous, dimanche XNU février, sous le slogan "Stop .. car!" - Quitter la voiture, reprendre la ville ", routes fermées à la circulation de neuf heures du matin à dix-huit ans, même pour les résidents et les personnes domiciliées, et magasins ouverts au centre, ainsi que tous les musées et la bibliothèque, à partir de dix heures à midi et de quinze à dix-huit. Les portes s'ouvrent également dans l'historique Palazzo Mathis, sur la Piazza Caduti per la libertà, d'où commencent également les visites guidées de la ville. Les zones touchées par la fermeture seront les mêmes rues affectées par les blocs lors de l'événement Cheese, ou les rues adjacentes à la Piazza Roma, à la Piazza Carlo Alberto, à la Piazza Spreitenbach, à la Piazza XX Settembre, à la Piazza Caduti pour la liberté, à la Via Cavour, à la Via Marconi, à la Via Principi du Piémont, toute la via Vittorio Emanuele, via Barbacana, corso Garibaldi, avec la possibilité de suivre le périphérique intérieur comprenant la via Vittorio Veneto, via Trento et Trieste, viale Risorgimento, via Brizio, viale Madonna Fiori. Dans ce périmètre, il ne sera pas possible de circuler et les barrages seront correctement signalés et gérés par des agents de police municipaux. De 10 heures à midi et de 15 heures à 18 heures, il sera possible d’utiliser une ligne circulaire spéciale du bus urbain, qui reliera les différents quartiers de la ville sans s’arrêter. Des bus où vous pouvez écouter des extraits d'extraits de romans ou de musique live de Giovanni Arpino, tandis que 28 propose un double rendez-vous avec de la musique. Dans les bars du centre, un "thé en compagnie", où il sera possible de discuter avec la musique d'ambiance de l'institut civique "Adolfo Gandino", tandis que dans l'église de Santa Chiara, le maître Barlotta donnera un concert au piano sur de la musique Chopin. Le second rendez-vous, qui coïncide avec l'équinoxe de printemps et qui aura pour slogan "Springtime air", verra les villes de Bra et Alba se partager le même trafic, avec également une série d'initiatives d'animation qui impliqueront les deux principaux centres de la région de Langhe et Roero. "Bra news", le bulletin officiel de l'administration municipale, traitera de la question de la qualité de l'air dans la ville dans son numéro de mars et sera distribué gratuitement à toutes les familles résidentes. Pour toutes sortes d'informations, il sera alors possible de contacter le centre d'opérations de la police municipale au numéro de téléphone 17. Le chauffage urbain et l'extension de la ztl sont à l'étude Les deux dimanches à pied serviront principalement à sensibiliser la population au problème, même si la municipalité aborde la question de la qualité de l’air sur la base d’une série de projets dans lesquels travaillent les divers secteurs de l’administration civique. Parmi les hypothèses, une augmentation des zones de circulation limitées dans le centre-ville, à la fois en insérant de nouvelles routes dans les mesures en cours et en prolongeant la durée des interdictions; la formation de nouvelles zones boisées près du centre habité, par exemple dans la zone du plan pour les zones de peuplement productives du Corso Monviso; l'approbation d'un règlement sur l'énergie déterminant les caractéristiques des nouveaux bâtiments afin de minimiser la consommation d'énergie; l'incitation supplémentaire d'initiatives de réduction du trafic telles que le Pedibus, qui permet aux enfants de se rendre à l'école sur des routes protégées ou de faire du covoiturage, récompensant l'usage collectif de la voiture. Bra étudie depuis longtemps comment se doter d'un système de chauffage urbain moderne qui, en rationalisant l'utilisation de la chaleur produite en ville, peut garantir l'approvisionnement en eau chaude destinée au chauffage et à la consommation sanitaire des maisons. Pendant que l'étude de l'Université de Turin sur les polluants dans l'air de la ville se poursuit, les contrôles seront intensifiés pour vérifier l'arrêt du moteur lorsque les barres du passage à niveau de la Piazza Roma sont abaissées ou en cas d'arrêt et d'arrêt, ainsi que les activités de contrôle des obligations de contrôle de l'efficacité des véhicules, telles que le cachet bleu ou l'examen périodique, seront renforcées. La Ville veut donner l'exemple Ensuite, plusieurs actions seront activées directement par les différents bureaux de l’administration municipale. Celles-ci incluent l'utilisation de revêtements routiers spéciaux, qui auront pour fonction de fixer au sol des parties des particules présentes dans l'air, ainsi que la poursuite des interventions de requalification énergétique des bâtiments municipaux, avec une utilisation croissante des systèmes photovoltaïques et énergétiques. renouvelable. Au cours des prochaines années, le parc automobile mis à la disposition de l'administration municipale sera également radicalement modernisé, avec une utilisation accrue des véhicules partagés ou des véhicules ayant un impact réduit sur l'environnement. Par ailleurs, une table intersectorielle permanente sur la qualité de l'air a été mise en place, présidée par le maire et coordonnée par le directeur général, qui réunira périodiquement les responsables des services municipaux concernés et les évaluateurs compétents pour faire le point sur les initiatives activées et planifier la suite. activités qui vont dans le sens de la réduction des émissions nocives dans la ville. La maire Bruna Sibille a déclaré: "L'amélioration de la qualité de l'air dans la ville, ainsi que des problèmes sociaux, est le problème que j'ai placé au premier rang des priorités de l'action gouvernementale. Cependant, les initiatives que je pense doivent évoluer selon une logique système, mettant en jeu différentes compétences dans les secteurs les plus disparates de l’administration. Il s’agit d’un problème complexe, à prendre en compte, sachant qu’il est possible de faire les choses immédiatement mais que beaucoup d’autres ne peuvent produire d’effets qu’à moyen terme. Nous travaillons dans cette direction ". (Rg)