IoAiutoBra 1 débarrasser
Non à la suppression de la liaison ferroviaire directe Bra-Wedge dans la matinée, et la soirée correspondante Cuneo-Bra-Alba. La demande vient du maire de Bra, Bruna Sibille, qui a pris papier et plume et a adressé au président régional Cota et sa conseillère en transport, Barbara Bonino, la demande de revoir l'hypothèse qui pourrait devenir réalité avec la nouvelle heure d'hiver. Ceci est également dû au stress qui est venu à la dernière session du conseil municipal par les conseillers Gianni Comoglio et Pietro Ferrero.
Dans la lettre, le premier citoyen exhorte à «reconsidérer la décision en raison des graves inconvénients qu'elle causerait aux nombreux utilisateurs qui utilisent quotidiennement ces connexions pour se rendre dans la capitale provinciale pour des raisons de travail ou d'études. En fait, je souligne qu'il s'agit d'un train qui est fréquenté à la limite de sa capacité et dont l'utilisation pourrait encore augmenter en raison de la tendance à une centralisation progressive au siège provincial de nombreux services publics. Un retard de 25 minutes à Cuneo pourrait être incompatible avec les heures normales de bureau ou d'école ». Dans la même communication, une hypothèse a également été avancée («sans surcoût pour l'exploitant du service ferroviaire») pour résoudre le problème. (rg)